Sites touristiques

QUELQUES SITES TOURISTIQUES DU BENIN

La République du Bénin, anciennement appelée République du Dahomey, est un pays à multiples facettes qui regorge d’importantes attractions touristiques. Les offres touristiques du Bénin sont très variées, avec la possibilité de pratiquer toutes sortes de tourisme, notamment le tourisme culturel, le tourisme balnéaire, l’écotourisme, l’agrotourisme, le tourisme religieux et l’artisanat.
Voici quelques exemples d’attractions touristiques de renom au Bénin.

PALAIS ROYAUX

1

Palais royaux d’Abomey

Capitale historique du Royaume du Danxomè, située à 135 km de Cotonou, Abomey fut fondée au XVIe siècle par le Roi Houégbadja. De 1625 à 1900, douze (12) Rois se succédèrent à la tête du puissant Royaume du Danxomè. Le plus célèbre d’entre eux tous est le Roi Béhanzin qui a lutté avec acharnement contre la pénétration française avant de se rendre aux troupes du Général Alfred Amédée DODDS. Il fut ensuite déporté en Martinique, puis à Blida en Algérie où il mourut en 1906.

2

Le Palais royal – Musée Honmè de Porto-Novo

Porto-Novo est la Capitale de la République du Bénin. La Ville abrite le Musée Honmè qui fut jadis, le Palais du Roi Toffa, le premier à avoir signé un Traité de Protectorat avec les Français, pour se protéger des attaques de son rival d’Abomey, le Roi Béhanzin. Un autre Musée, le Musée ethnographique Alexandre SENOU ADANDE y est également implanté.

MUSEES

3

Musée d’histoire de Ouidah

Ancien Fort portugais, lieu de transit des esclaves africains, la forteresse de Ouidah est aujourd’hui reconvertie en musée où se retrace l’histoire du Dahomey, des traditions Vodoun et de l’esclavagisme.
Site Web: http://www.museeouidah.org

4

Musée ethnographique de Porto-Novo

Le Musée ethnographique de Porto-Novo est le premier musée du Bénin. Créé en 1966 par l’ancien Institut de Recherches Appliquées du Dahomey (IRAD) à partir des collections constituées par le Centre Régional de l’Institut Français d’Afrique Noire (IFAN), le Musée s’est installé dans un bâtiment de style colonial. On pourra y observer des masques GUÈLÈDÈ, des sculptures en bois, des plateaux de Fâ, des instruments de musique ou encore des armes blanches et à feu.

PARCS ANIMALIERS

5

Parc National W – Bénin

Entre savane et forêt, le Parc National W s’étend sur les frontières du Bénin, du Burkina Faso et du Niger sur plus d’un million d’hectares. Il représente à lui seul la biodiversité de la région et propose au voyageur la découverte de la faune variée de l’Afrique de l’Ouest.
Site Web: www.parc-w-benin.net

6

Parc National Pendjari

Le Parc Pendjari fait partie de la plus grande réserve protégée d’Afrique de l’ouest, dans la même aire géographique que le Parc National W. Le Parc couvre à lui seul 480 000 hectares. Nommé réserve de biosphère depuis 1986, le Parc héberge un écosystème extrêmement riche.
Site Web: www.pendjari.net

ECOTOURISME

7

La Cité lacustre de Ganvié

La Cité lacustre de Ganvié est surnommée « la Venise de l’Afrique ». Village de pêcheurs aux maisons de bambous, Ganvié a été construit à l’intérieur d’une lagune sur le lac Nokoué. La cité abrite des restaurants, des hôtels, un marché flottant et bien d’autres curiosités.

8

Le Centre Songhaï

Le Centre Régional Songhaï a été créé en octobre 1985 à Porto-Novo par le Prêtre dominicain, le Frère Godfrey NZAMUJO, dans le but de contribuer à l’autosuffisance alimentaire de l’Afrique. Le principe de ce Centre, à savoir « Rien ne se perd, tout se transforme », est activement mis en œuvre par des pratiques culturales et de production vertes et durables. L’expérience est tellement réussie qu’elle a été répliquée dans d’autres régions du Bénin et d’Afrique.
Site web: www.songhai.org

HISTOIRE DE L’ESCLAVAGE

9

La Place Chacha

Cette Place se trouve dans la Ville de Ouidah. Elle était le lieu de vente aux enchères des esclaves destinés à être expédiés dans les plantations en Amérique.

10

L’Arbre de l’Oubli

Les esclaves en partance pour les Amériques étaient contraints de faire le tour de cet arbre, sept fois pour les femmes et neuf fois pour les hommes. Ce faisant, ils étaient censés oublier tout de leur passé, afin qu’ils ne soient pas tentés de fuir et de regagner leurs terres d’origine.

11

La Case ZOMAI

Ce mémorial représente le lieu où les esclaves étaient retenus, en attendant l’arrivée des navires négriers. Ce lieu de rétention était en permanence plongé dans l’obscurité, d’où le nom « Zomaï » en langue Fongbé, c’est-à-dire, « le feu/la lumière n’y va pas ».

12

La Porte du Non Retour

La Porte du Non Retour est située à la plage où les esclaves étaient embarqués sur les navires négriers à destination des Amériques.

ATTRACTIONS CULTURELLES

13

Le Temple des Pythons – Ouidah

A l’entrée de la Ville de Ouidah, se situe le Temple des Pythons, où ces animaux sacrés sont vénérés. Le Temple fait face à la Basilique de Ouidah, symbole de la tolérance religieuse qui règne au Bénin.

14

Les Masques GUÈLÈDÈ

Les masques GUÈLÈDÈ relèvent de l’aire culturelle Yoruba. Dans la Ville de Kétou, le GUÈLÈDÈ est censé protéger ses adhérents des maladies et de la mort, et leur assurer le bonheur, la richesse et la fécondité. La femme est au cœur de l’expression symbolique et rituelle du GUÈLÈDÈ.
Le GUÈLÈDÈ est inscrit par l’UNESCO au Patrimoine Culturel Immatériel de l’Humanité en 2008.

15

Le Zangbéto

Le Zangbéto  ou « Gardien de nuit » est une sorte de police de nuit créée par le Roi Tê Agbanlin, Fondateur de la Ville de Porto-Novo. En dehors des sorties nocturnes habituelles, le Zangbéto pratique des danses et des démonstrations mystiques lors des manifestations culturelles. Le Zangbéto est aujourd’hui répandu dans toute la région méridionale du Bénin et également au Togo.

FESTIVALS

16

Fête du Vodoun

Le Bénin est le berceau des traditions religieuses Vodoun. Il fait partie intégrante de la culture béninoise et togolaise. Tous les 10 janvier, se déroule au Bénin la Fête des religions endogènes, objet de nombreuses manifestations culturelles et cultuelles.

17

Fête de la Gani

Chaque année au mois de décembre, la ville de Nikki au Nord du Bénin vibre aux festivités de la Gani qui célèbre l’identité culturelle du peuple Baatonu. La Fête dure sept (07) jours au cours desquels le Roi Bariba de Nikki reçoit des cadeaux de tous les Chefs de son Royaume ainsi que des autres Rois Bariba de Kouandé, Kandi et Banikoara, qui viennent lui faire allégeance.
De jeunes princes sont intronisés au cours d’une cérémonie de rasage des têtes. Des courses de chevaux sont organisées et accompagnées par les sonorités des tambours sacrés et des trompettes de cuivre.

18

Fête du Nonvitcha

Le Nonvitcha est la plus ancienne association festive du Bénin. En effet, créée en 1921, elle rassemble chaque année les peuples Xwla et Xwéda qui se retrouvent autour de diverses manifestations culturelles et commémoratives dans la Ville de Grand-Popo.

19

Fête de l’igname

L’igname est un produit agricole de choix dans le Centre du Bénin. Elle est la base de l’alimentation et a une valeur cultuelle ancrée dans les traditions locales. Le 15 août de chaque année, toute la région, en particulier la ville de Savalou, vibre au rythme de la Fête de l’igname au cours de laquelle de nombreuses activités culinaires, culturelles et de loisirs sont organisées.

ARTISANAT

20

Les Tam-tams d’Adjarra

La Ville d’Adjarra est située à quelques kilomètres de Porto-Novo. Elle est reconnue pour le savoir-faire de ses artisans dans la confection des tam-tams, des meubles en raphia, des castagnettes, etc.

21

Les artisans d’Abomey

L’artisanat est une activité très pratiquée dans la Ville historique d’Abomey. Des toiles, des tableaux de toutes sortes, des sculptures en bois ou en métal et des objets décoratifs sont proposés aux touristes.

Veuillez visiter les sites suivants pour plus de détails sur les attractions touristiques du Bénin:

www.tourismebenin.bj
www.benin-tourisme.com
www.portailculturebenin.com